Une saison flamande

10,00 9,50


Back Cover

Une saison flamande est une déambulation dans l’Histoire : celle des frères Van Eyck, de Thyl Ulenspiegel, celle du retable de Gand L’Agneau mystique, celle des Béguines… Ce livre est aussi un rendez-vous avec la lumière d’Ostende, avec le vent des polders, les feuilles jaunies de quelques peupliers sur l’eau tranquille d’un canal et l’insolite parfum de mer…

Format 14,5 x 20 centimètres
Pages 72
Couverture : Adam et Eve, détail du retable L’Agneau mystique de Jan Van Eyck
Collection “ Ex-cætera ”
Prix 10,00 €  9,50 €
(remise 5% liée à la vente en ligne)

UGS : 9782915120493 Catégorie :

Extrait

Par ses fréquents séjours dans les Flandres, Jean-Pierre Spilmont a promené son regard et ses émotions de Damme à Menin, d’Ostende à Gand, de Bruges à Courtrai. Il a vu, rencontré, et aimé. Une saison flamande est une déambulation dans l’Histoire : celle des frères Van Eyck, de Thyl Ulenspiegel, celle du retable de Gand L’Agneau mystique, celle des Béguines… Ce livre est aussi un rendez-vous avec la lumière d’Ostende, avec le vent des polders, les feuilles jaunies de quelques peupliers sur l’eau tranquille d’un canal et l’insolite parfum de mer…

“ J’aime retrouver dans ce livre, Une saison flamande qu’il a confié aux éditions L’Amourier (collection Thoth), le chercheur de terre, l’amoureux de la convenance d’un monde, de cette part qui le temps d’un “ scintillement d’étoile ” brille de tous ces feux avant que la nuit ne se referme sur la rive où nous continuerons avec “ les fous, les amoureux et les poètes ” à “ hanter les terrains vagues et les maisons abandonnées ” jusqu’à ce qu’à nouveau s’ouvre dans la lumière le chemin vers la demeure. Aussi improbable qu’une neige d’avril.” Alain Freixe

C’est un soir d’octobre, je crois, que j’ai franchi pour la première fois la porte du Begijnhof de Courtrai. Un soir de douceur automnale. Un soir de retrouvailles.
Il est des instants qui dressent devant nous une évidence de clarté, des rencontres qui brûlent en dégageant cette incomparable odeur de feu de bois et d’herbe sèche qui monte, parfois, les soirs d’automne, du fond des jardins clos ou des petits chemins de terre, nous animant d’une rare tendresse. Des moments d’une très apparente banalité, mais que la mémoire conserve jalousement comme s’ils devaient impérativement faire partie du mince bagage que le temps, s’il avait ce pouvoir, nous accorderait d’emporter.
Qui sait ?
Notre angoisse devant la mort se nourrit aussi de la certitude que ces moments-là disparaîtront irrémédiablement avec nous.
J’ai retrouvé dernièrement deux notes, ou plutôt deux citations, que j’avais ce jour-là, bien avant de parcourir les allées du béguinage Sainte-Élisabeth, inscrites dans un carnet:
Des foules d’anges de Giotto sous la voûte d’une petite église de Padoue, et, auprès d’eux, Hamlet et Ophélie couronnée de fleurs, beaux symboles de toute la tristesse et de tous les malentendus du monde?
Si on ne trouve pas surnaturel l’ordinaire, à quoi bon poursuivre?
Paradoxes. Semblables en cela, à l’histoire de ces lieux où la tendresse m’avait conduit grâce à l’un de ces hasards objectifs, fragiles miracles dont la disparition nous semblera toujours intolérable tant elle ressemble à la mort d’un petit enfant.

Lire un autre extrait

Avis

Avis

Il n'y a pas encore d'avis.

Soyez le premier à donner votre avis sur “Une saison flamande”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spécifications

ISBN

978-2-915120-49-3

EAN

9782915120493

ISSN

1284-6236

Collection

Ex caetera

Format

14,5 x 20 cm

Pages

72

Prix

10,00 €

Dépôt légal

3ème trimestre 2008

Auteur

Jean-Pierre Spilmont

Editeur

L'Amourier éditions