11,50 10,93


Back Cover

Un florilège d’instants choisis de la vie douce-amère des gens ordinaires.Vingt-trois récits, pour tous les âges, alliant l’humour, un sens aigu de l’observation, tragique, poésie, impertinence et jeux de langue. Des textes courts pour rêver, rire, ou encore à méditer.

Format 10 x 20 centimètres
Pages 86
En couverture, reproduction d’une peinture de Philippe Coudray
Collection “ Thoth ”
Prix 11,50 €  10,93 €
(remise 5% liée à la vente en ligne)

EAN : 9782915120172 Catégorie :

Extrait

C’est une suite de textes brefs, historiettes ironiques, fabulettes aigres-douces, récits chahutés par l’imprévu et l’ellipse.
Les protagonistes en sont généralement des gens ordinaires dans des situations ordinaires et dans des lieux ordinaires…
Mais Jean-Luc Coudray s’entend comme personne à subvertir les faits, rompant systématiquement l’enchaînement des effets et des causes, forçant jusqu’à l’absurde la logique des événements. La langue s’autorise toutes les impropriétés et fait de la métaphore impertinente son plaisir.
“Le mystère met un peu d’ombre. Il permet d’avoir un peu de fraîcheur. On respire dans le mystère…” Tel est l’aveu qu’on trouve au détour d’une page et qui signifie exactement l’enjeu et l’attrait de ce petit vade-mecum du rêve baroque. Jean-Pierre Siméon (Quatrième de couverture)

 


Warning: call_user_func() expects parameter 1 to be a valid callback, no array or string given in /home/amourier/public_html/wp-content/themes/livre_1_0_14_roby/woocommerce/single-product/tabs/tabs.php on line 55

Nona n’était pas belle.
Mais, ainsi, c’était Nona. Je n’ai jamais vu de beauté que banale.
Nona me faisait monter le soir le petit escalier qui menait à sa mansarde. Puis, elle enlevait les habits de plus en plus féminins qui recouvraient son corps.
Étendue, nue, sur son lit profond et froid, elle m’attendait.
Ses deux seins étaient énormes. Ils n’en paraissaient que plus vulnérables.
Nos nuits étaient calmes, sérieuses et excitantes.
Tout était bien fait. Le lit était propre, tranquille, large, rêche. Deux grands oreillers étaient là pour toujours. Ses mains sentaient un mélange de lessive et de poussière.
Elle me parlait dans sa langue maternelle et je lui répondais dans la mienne.
La langue espagnole ne me donnait pas une impression d’exotisme. C’était pour moi une sorte de manière de voir le français, une espèce d’accent un peu prononcé.
Le matin, elle me servait mon petit-déjeuner dans la salle à manger.
Je partais durant la journée, marcher un peu. Ces sorties n’étaient pour moi que des exercices sans intérêt. Mon but était simplement d’être mieux le soir lorsque je la retrouverai.

Lire un autre extrait

Avis

Avis

Il n'y a pas encore d'avis.

Soyez le premier à donner votre avis sur “Nona”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spécifications

ISBN

2-915120-17-X

EAN

9782915120172

ISSN

1625-9173

Collection

Thoth

Format

10 x 20 cm

Pages

86

Prix

11,50

Dépôt légal

4° trimestre 2005

Auteur

Jean-Luc Coudray

Editeur

L'Amourier éditions